Le flashage de BIOS : en quoi consiste-t-il et faut-il le faire ?

Il peut vous arriver, soit parce que vous essayez de réinstaller votre système d’exploitation, soit parce que vous voulez en construire un tout nouveau à partir de zéro, d’entendre parler de « flashage de BIOS ». Que vous ayez déjà manipulé les paramètres du BIOS ou que vous soyez complètement étranger aux PC, vous n’avez peut-être jamais essayé de flasher le BIOS. Pour essayer de clarifier un peu les choses, nous allons vous expliquer ce que sont le BIOS et le flashage, comment procéder, et passer en revue les erreurs à éviter. Sans plus tarder, regardons ça de plus près !

Qu’est-ce que le BIOS et le flashage de BIOS ?

Le BIOS est ce qui se charge en premier quand vous allumez votre ordinateur. BIOS est l’acronyme de Basic Input Output System (système élémentaire d’entrée/sortie) et il se trouve sur une puce dans votre carte mère. Il est censé donner des instructions à votre ordinateur sur la façon de faire certaines choses pouvant sembler basiques, comme, par exemple, interagir avec le matériel ou charger le système d’exploitation. Le BIOS est également responsable, entre autres, de l’ordre de démarrage des périphériques, des paramètres du processeur, et, parfois, du mot de passe de mise sous tension.

Au démarrage de votre ordinateur, se met en marche le processus POST (power-on self-test ou auto-test au démarrage), pendant lequel le BIOS vérifie la mémoire et les périphériques du système et tente de leur attribuer les ressources pour un bon fonctionnement. Une fois ces tests passés, le BIOS cède le contrôle à votre système d’exploitation.

Passons à présent aux choses sympas : qu’est-ce que le flashage de BIOS ? Flasher signifier mettre à jour le BIOS (ou tout autre matériel d’ailleurs), avec un nouveau programme. C’est un processus qui permet d’améliorer les fonctionnalités du BIOS. Par ailleurs, ce dernier peut parfois bénéficier de nouvelles caractéristiques. Toutefois, c’est un processus qui doit être manipulé avec beaucoup de précaution. Si ce n’est pas absolument utile, il vaut mieux ne pas courir de risques et éviter de le faire.

Quand vous faut-il flasher votre BIOS, et comment le faire ?

Plusieurs raisons peuvent justifier la mise à jour de votre BIOS. La première, et la plus courante, est la prise en charge de processeurs plus récents. C’était le cas des processeurs Ryzen séries 3000 d’AMD. Vous pouviez les utiliser sur les cartes mères plus anciennes, B450 ou X470, mais uniquement en flashant un nouveau BIOS qui les prenait en charge.

La seconde raison est l’installation d’un périphérique de stockage plus grand. Pour être honnête, ce n’est pas vraiment un problème aujourd’hui, mais certaines cartes mères plus anciennes sont équipées de BIOS configuré pour accepter uniquement une taille maximale de périphérique de stockage. En conséquence, si vous voulez ajouter un périphérique de stockage plus important, vous devez flasher le BIOS.

Enfin, un flashage de BIOS peut s’avérer utile s’il y a des bugs dans votre BIOS. Ce n’est pas très courant, mais si votre fabricant de carte mère décèle un gros bug dans le BIOS, le flasher peut être une bonne idée pour l’éliminer.

Comment procéder ?

Il y a plusieurs façons de procéder. La première, la plus « traditionnelle », consiste à flasher en utilisant la fonctionnalité de flashage intégrée dans le BIOS. La seconde consiste à utiliser un logiciel Windows doté de pilotes spécifiques qui vous donnent accès au BIOS au niveau du matériel; c’est le moyen le plus couramment utilisé aujourd’hui.

Une chose à laquelle vous devez faire très attention est l’alimentation. Si votre batterie se retrouve déchargée pendant que vous flashez le BIOS, votre ordinateur risque de ne plus redémarrer. C’est la raison pour laquelle certains fabricants de cartes mères installent un autre firmware sur une puce à part. Si le BIOS principal est corrompu d’une façon ou d’une autre, le second firmware prend la relève, et vous pouvez rétablir la situation.

Les erreurs classiques à éviter lors du flashage de BIOS

Comme mentionné, une erreur de flashage de BIOS peut entraîner un problème majeur. En conséquence, nous avons décidé de partager avec vous quelques erreurs trop souvent commises pour vous les éviter.

Télécharger le mauvais fichier

C’est l’erreur la plus fréquente, et ça arrive à presque tout le monde. Vous téléchargez le fichier BIOS mais le flashage échoue. Pourquoi ? Parce que vous avez téléchargé le fichier pour la mauvaise révision, ou pire, le mauvais modèle de carte mère. C’est assez fréquent quand vous flashez un BIOS d’ordinateur pré-assemblé. Parfois, il est difficile de découvrir quelle carte mère est utilisée à l’intérieur. Ceci dit, la plupart des cartes mères sont dotées d’un dispositif de sécurité qui évite de flasher un BIOS incorrect.

Utiliser un fichier de flashage dépassé

C’était plus courant avec les anciennes cartes mères livrées avec des CD dotés de fichiers pour flasher les BIOS. Si vous en avez un, il vaut mieux télécharger les fichiers les plus récents disponibles sur le site web du fabricant de votre carte mère.

Ne pas suivre les instructions de flashage de BIOS

C’est un secret pour personne que nous sommes nombreux à ne pas aimer lire les instructions. Mais, avec certains fabricants, il vaut mieux suivre certaines instructions très spécifiques si l’on souhaite flasher un BIOS sans encombre. Par exemple, un paramètre de votre BIOS actuel peut nécessiter d’être modifié pour pouvoir le remplacer par un nouveau. Ces instructions se trouvent le plus souvent sur le site du fabricant ou dans le dossier readme du fichier de flashing du BIOS.

Flasher le BIOS à partir de Windows pendant que d’autres applications tournent

Bien que de nombreux fabricants méprisent l’idée que l’on puisse flasher un BIOS à partir de Windows, c’est parfois l’unique façon de procéder. Si c’est ce que vous comptez faire, vous devez fermer autant d’applications que possible en arrière-plan, ainsi que tout type de processus. Si vous avez un programme antivirus qui tourne, fermez-le ; ils ont la réputation de poser problème dans ces cas-là.

Ne pas avoir de sauvegarde

Enfin, et c’est très important, vous ne devez jamais oublier, quand vous faites quelque chose aussi risqué qu’un flashage de BIOS, de préparer une sauvegarde. Nous avons mentionné que certaines cartes mères sont équipées d’un second firmware séparé au cas où quelque chose tournerait mal. Mais si vous ne disposez pas d’une telle carte mère, vous devez essayer de faire une sauvegarde de votre BIOS actuel. Vous pouvez le faire soit à partir du fichier de flashage ou en téléchargeant les BIOS actuels sur le site web du fabricant de votre carte mère.

En résumé

Tout bien considéré, le flashage de BIOS est à faire uniquement s’il est vraiment nécessaire. Néanmoins, si vous n’avez pas le choix, assurez-vous de suivre les instructions à la lettre, de télécharger les bons fichiers et d’avoir toujours une sauvegarde !

Leave a Comment: